Youtube
Twitter Facebook LinkedIn Youtube

50 mesures pour relancer le Sport français !

De gauche à droite : François Cormier-Bouligeon (député du Cher), Jean Castex (Premier ministre), Cédric Roussel (député des Alpes-Maritimes)

Cédric Roussel (député des Alpes-Maritimes) et François Cormier-Bouligeon (député du Cher) , respectivement présidents des groupes d’études « Economie du sport » et « Sport » de l’Assemblée nationale ont remis 50 mesures pour relancer le Sport français au Premier ministre Jean Castex. 72 députés de la majorité se sont associés à cette démarche.

Au-delà de la nécessaire relance économique du secteur sportif fortement impacté par la crise, l’ambition des députés de la majorité est de donner une place centrale au sport dans notre société à travers le développement du sport scolaire, du sport en entreprises ou du sport-santé. Leur message est clair : tout mettre en œuvre pour que le sport et ses valeurs irriguent nos territoires et permettent à la France de briller aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Les députés veulent aussi faire du sport un élément constitutif d’un nouveau pacte social. Les valeurs de solidarité, de travail, de respect de l’autre et d’esprit du collectif véhiculées par le sport doivent être le socle de cette « France d’après ».

Jean Castex a annoncé dans sa Déclaration de Politique Générale sa volonté de mettre le sport au cœur du plan de relance. Le Premier ministre a invité les groupes parlementaires à lui formuler des propositions. Les députés LaREM y répondent par ces 50 mesures.

Des mesures de relance immédiates comme la mise en place d’un chèque sport, à des préconisations plus structurelles comme la modernisation des fédérations sportives, ces mesures concrètes visent à nourrir la réflexion du Gouvernement pour que le monde sportif se relève plus fort, plus résilient et plus en phase avec les aspirations citoyennes au sortir de cette crise.

« Nous, Députés de la République en Marche, faisons notre part pour relancer et structurer le sport français en proposant ces 50 mesures. Plus largement, nous proposons de lancer un grand débat national sur le sport pour donner aux Français un espace d’expression citoyenne permettant de faire connaitre leurs attentes, leurs espoirs, leurs idées, et leur ambition pour le « sport d’après » ! »