Youtube
Twitter Facebook LinkedIn Youtube

Agence Nationale du Sport

Séance de Question d’Actualité aux Gouvernement – 7 mai 2019

J’interrogeais Madame Roxana Maracineanu, Ministre des Sports, sur la création de l’Agence nationale du Sport.

C’est une 1ère étape décisive pour arriver à une large Loi Sport englobant : l’inclusion, le sport-santé, le sport en entreprise, en vue des Jeux Olympiques 2024

« Cette fois nous y sommes ! L’Agence nationale du Sport a officiellement vu le jour et c’est un moment charnière pour le sport en France. 

 Je salue votre ambition de renouveler le modèle du sport français pour un mode de gouvernance plus collégiale.

Pour la première fois, siégeront autour de la même table l’Etat, les collectivités territoriales, le mouvement sportif mais aussi le monde économique. 

Ce dernier point me satisfait particulièrement. Par l’intermédiaire du groupe d’études sur l’économie du Sport et les nombreuses auditions que nous avons menées avec mes collègues députés de tous les bancs, nous savons que le monde économique est un soutien essentiel en termes de compétitivité, de développement et d’innovation. 

Cette gouvernance partagée devra permettre de répondre à deux missions principales : la haute performance et le développement de la pratique pour tous !

 A 5 ans des Jeux de Paris 2024, l’Agence est une 1ère étape décisive ! Nous devons désormais poursuivre le travail ensemble et avoir pour objectif, à terme, d’établir une large loi sur le sport.

Parce que, quand nous parlons de sport, ne pensons pas qu’aux statistiques ou au nombre de médailles.

Pensons aussi à la prévention en terme de santé publique. 

Pensons aussi à la promotion du sport en entreprise.

Pensons aussi à l’inclusion sociale et à l’aménagement de tous nos territoires.

L’Agence nationale du sport devra produire ce nouvel élan !

Néanmoins, et comme lors de tout changement de modèle, des interrogations légitimes émergent. 

Premièrement, l’évolution du statut des conseillers techniques sportifs, dont les compétences sont unanimement reconnues. 

Ensuite, il faut plus que jamais, faciliter l’investissement des entreprises pour nos sportifs et pour nos clubs. 

Le sport est, et doit être vu, comme un investissement et non plus une dépense !

Se pose enfin la question des missions du ministère des Sports aux côtés de l’Agence. «